cautionner


cautionner

cautionner [ kosjɔne ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1360; de caution
1Dr. Se rendre caution pour (qqn). Cautionner un ami. « Ce caissier que vous avez cautionné » (Lesage).
2Par ext. Se porter garant de (une idée, une action) en l'approuvant. Il ne veut pas cautionner cette politique.

cautionner verbe transitif Répondre de la solvabilité de quelqu'un. Donner son appui, son approbation à une action, une idée, répondre du mérite, de l'honnêteté de quelqu'un, d'un groupe, de la justesse de leurs actes. ● cautionner (synonymes) verbe transitif Donner son appui, son approbation à une action, une idée...
Synonymes :
Contraires :
- désavouer

cautionner
v. tr.
d1./d Se porter caution pour (qqch ou qqn). Cautionner qqn pour cent mille francs. Cautionner l'honnêteté de quelqu'un.
d2./d Donner son appui à. Je refuse de cautionner cette attitude. Syn. soutenir, approuver.

⇒CAUTIONNER, verbe trans.
A.— DR. [L'obj. désigne une pers.] Se porter caution pour quelqu'un :
1. Lorsque plusieurs personnes ont cautionné un même débiteur pour une même dette, la caution qui a acquitté la dette, a recours contre les autres cautions, chacune pour sa part et portion; ...
Code civil, 1804, p. 365.
B.— P. ext.
Fig. [L'obj. désigne une chose abstr.] Garantir, assurer, soutenir de son crédit et de son autorité. Cautionner un gouvernement, une politique (Lar. Lang. fr.) :
2. Songe que tu es leur foi en la poésie, leur foi dans le courage, que tu es le seul garant d'une certaine idée qu'ils se font de l'héroïsme, tu cautionnes l'idée qu'ils ont d'une certaine vertu.
J. BOUSQUET, Traduit du silence, 1935-36, p. 24.
3. Rosen me parle de son « plan ». Stupide, inefficace, toujours improvisé, mais comme il faut que ces jeunes gens s'ennuient! Il voudrait bien que je le cautionne, c'est fort curieux.
NIZAN, La Conspiration, 1938, p. 101.
Familier :
4. ROBLOT [à Adrienne] — ... Écoutez ce bon et brave monsieur Duval. Celui-là, je le cautionne, agit d'une façon sincèrement paternelle.
BALZAC, L'École des ménages, 1839, I, 5, p. 369.
Prononc. et Orth. :[], (je) cautionne []. Ds Ac. 1694-1932. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. cautioner avec un seul n. Étymol. et Hist. 1334 pronom. réciproque « se garantir, se promettre » (Texte cité ds VARIN, Arch. administr. de la ville de Reims, t. II, 2e part., p. 685 ds LITTRÉ); 1391 « fournir caution pour quelqu'un » (Reg. du Chât., II, 209 ds GDF. Compl.); 1655 « répondre de quelqu'un » (MOLIÈRE, L'Étourdi, V, 1). Dér. de caution; dés. -er. Fréq. abs. littér. :13.

cautionner [kosjɔne] v. tr.
ÉTYM. 1360; de caution.
1 Dr. Se rendre caution pour (qqn). || Cautionner un ami.
1 Ce caissier que vous avez cautionné et qui vient de faire banqueroute de deux cent mille écus.
A. R. Lesage, Turcaret, III, 9.
2 Cour. Répondre de, se porter garant de (qqn). Être la caution de (une idée, une action), en l'approuvant. || Il ne veut pas cautionner cette politique.
2 J'en réponds sur sa mine, et je le cautionne.
Molière, l'Étourdi, V, 1.
CONTR. Condamner, dénoncer, désavouer.
DÉR. Cautionnable, cautionnement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cautionner — CAUTIONNER.v. act. Se rendre caution pour quelqu un. Je le cautionne. Il a trouvé un de ses amis qui l a cautionné de vingt mille francs. On l a cautionné jusqu à la concurrence de.... Cautionné, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cautionner — Cautionner. v. a. Se rendre caution pour quelqu un. Je le cautionne. Figur. il s estend à toute sorte d assurance que l on donne pour quelqu un. Il viendra à bout de tout ce qu il entreprendra, je le cautionne de cela …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cautionner — (kô sio né ; en poésie, de quatre syllabes) v. a. Se rendre caution pour quelqu un. •   Ce caissier que vous avez cautionné et qui vient de faire banqueroute de deux cent mille écus, LESAGE Turcaret, III, 9.    En général, répondre de. •   Je ne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CAUTIONNER — v. a. Se rendre caution pour quelqu un. Je le cautionne. Il a trouvé un de ses amis qui l a cautionné pour vingt mille francs. On l a cautionné jusqu à concurrence de ... CAUTIONNÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CAUTIONNER — v. tr. Se rendre caution pour quelqu’un. Je le cautionne. Il a trouvé un de ses amis qui l’a cautionné pour vingt mille francs. On l’a cautionné jusqu’à concurrence de …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cautionner — vt. kôch(è)nâ (Albanais, (Albertville, Annecy, Leschaux, Montagny, Moûtiers, Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • avaliser — [ avalize ] v. tr. <conjug. : 1> • 1875; a remplacé avaler; de 2. aval ♦ Donner son aval, cautionner par un aval. Avaliser un effet de commerce. ♢ (v. 1950) Fig. Appuyer, donner caution à. Avaliser une décision. ● avaliser verbe transitif… …   Encyclopédie Universelle

  • CAUTIONNEMENT — CAUTIONNEME Sûreté personnelle, le cautionnement consiste dans la garantie que confère à un créancier l’existence de plusieurs personnes s’engageant à rembourser une même dette en cas de défaillance du débiteur proprement dit. Le droit romain ne… …   Encyclopédie Universelle

  • garantir — [ garɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 2> • guarantir 1080; de garant I ♦ Assurer sous sa responsabilité (qqch.) à qqn. ⇒ répondre (de). 1 ♦ Dr. (en parlant du débiteur de l obligation) ⇒ cautionner. Le donneur d aval garantit le paiement de la… …   Encyclopédie Universelle

  • Traitement du surendettement des particuliers en droit français — Le surendettement est une situation économique et financière qui se caractérise par un excédent durable des charges d une personne par rapport à ses ressources, excédent qui incite souvent cette personne à recourir à un endettement supplémentaire …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.